Télépro
CompteAbonnez-vous
Suivre Télépro
  • Facebook
  • Twitter
  • Youtube
  • Flux RSS

Concours

Star canadienne La Boîte de Jazz

Gagnez des places pour Tournai

Boutique

Destin de star : Michael Jackson Destin de star : Michael Jackson

Format Télépro - 76 pages Ce hors-série exceptionnel vous raconte l’incroyable histoire d’un petit prince de la soul devenu une icône ...



À la télé, mercredi 15 août 2012


Facebook Twitter Envoyer par mail Imprimer

Publié le 09/08/2012 - 15h23

NoteNoteNoteNoteNote 0/5 (0 votes)

À la télé, mercredi 15 août 2012

Deux films inédits et un documentaire passionnant sur l'histoire vraie du film «Casino» de Scorsese.


Captain Abu Raed - Arte 20h50

Premier film indépendant à être distribué hors de son pays, la Jordanie, «Captain Abu Raed» d'Amin Matalqa a été bardé de vingt-huit prix à l'étranger pour son message de portée universelle. À travers un vieil homme de ménage d'aéroport qui se coiffe un jour d'une casquette de pilote récupérée dans une poubelle et qui se retrouve à raconter des histoires fantastiques aux enfants d'un quartier d'Amman, ce film est une ode contemporaine à l'amitié et à l'héroïsme. Même si le capitaine Abu Raed rêve lui-même de voyager, il parvient à faire oublier la pauvreté et la violence à ces enfants grâce à sa culture.

Sri Lanka National Handball Team - La Trois 21h05

En septembre 2004, une dépêche de l'agence de presse Reuters relate la mystérieuse disparition de l'équipe nationale de handball sri lankaise lors d'un tournoi en Bavière. Petit problème, au pays, on s'étonne : il n'y a ni fédération ni équipe de handball ! En réalité, vingt-trois Sri Lankais désespérés avaient monté ce canular sportif afin d'obtenir un visa pour l'Europe. Après avoir dupé ambassades, douanes et organisateurs (ils ont joué un match très amusant, visible sur Youtube), ils se sont évanouis dans la nature... Uberto Pasolini, déjà producteur de «The Full Monty», s'est inspiré de cette histoire vraie pour réaliser son premier long métrage, une apologie de la débrouillardise et de la dignité. Dans leur pays, ses héros, une bande de copains, se démènent : l'un vit du tourisme sexuel, un autre de petites magouilles, un troisième pense à monnayer un de ses reins... Le cinéaste adopte, ici, le ton de la comédie à l'italienne, mêlant réalisme et humour.

Un film, une histoire - Casino - La Deux 21h10

En 1995, Martin Scorsese réalise «Casino» qui vaut à son héroïne, Sharon Stone, un Golden Globe. À ses côtés, Robert De Niro incarne un patron de casino peu scrupuleux dans le Las Vegas des années 70. Il est «protégé» par un ami d'enfance, mafioso notoire joué par Joe Pesci. Ces deux hommes ont existé, comme le raconte le documentaire «Un film, une histoire». Sam «Ace» Rothstein, le personnage de De Niro, est inspiré de Frank «Lefty» Rosenthal, l'une des figures américaines les plus importantes de l'histoire du jeu. Né en 1929 à Chicago, Lefty (le gaucher) entame sa carrière en tant que bookmaker et s'associe à la mafia qui l'envoie à Las Vegas diriger quatre casinos, dont le fameux Stardust. À Vegas, Lefty est rejoint par son pote d'enfance, Anthony Spilotro (Nicky Santoro dans le film de Scorsese). Surnommé «la fourmi» en raison de sa petite taille (1m55) ou «Tony le dur» par le FBI, il est soupçonné d'être l'auteur de pas moins de 22 meurtres dont celui de McCarthy. En 1963, Spilotro serre le crâne d'un gangster qu'il veut faire parler dans un étau industriel, lui faisant sortir les globes oculaires de la tête. La scène est immortalisée dans «Casino» !

le partenaire des médias